Aller au contenu principal

Arabie saoudite : à la recherche de la jeune femme à la minijupe

Certains internautes ont exprimé leur soutien à la jeune femme, faisant remarquer que s’il s’était agi de la fille du président, Ivanka Trump, les autorités saoudiennes auraient été beaucoup plus indulgentes
La vidéo a suscité de vives réactions sur les réseaux sociaux (capture d'écran)

Les autorités saoudiennes enquêtent sur une vidéo diffusée ce week-end sur les réseaux sociaux dans laquelle on peut voir une jeune femme marcher en minijupe dans un site historique du royaume, a indiqué la police religieuse saoudienne.

Dans ce pays ultraconservateur, les femmes sont tenues de porter en public une abaya noire, la robe traditionnelle qui les recouvre de la tête aux pieds. 

Plusieurs séquences d'une vidéo initialement postée sur le compte Snapchat du « mannequin Khulood » montre une jeune femme aux cheveux longs, sans voile et vêtue d’une minijupe, d’un t-shirt court et de lunettes de soleil, en train de marcher dans un fort historique à Ushaiqer, un village situé à 200 km au nord-ouest de la capitale Ryad.


Les autorités de la région de Ryad, dont Ushaiqer dépend administrativement, ont ordonné de poursuivre en justice la jeune femme pour s'être montrée en tenue « indécente ».

La Commission pour la promotion de la vertu et la prévention du vice entend « adopter les mesures nécessaires contre cette transgression [de l'ordre moral], en coordination avec les autorités compétentes », a confirmé un porte-parole de la police religieuse dans un tweet.

À LIRE : Les femmes s’arrachent sa robe et les hommes sont sous le charme : Ivanka Trump affole les Saoudiens

La vidéo a suscité de vives réactions sur les réseaux sociaux, certains internautes appelant à poursuivre la jeune femme en justice pour entorse aux règles du royaume.

D’autres sont venus à sa défense, pointant les privilèges accordés en revanche aux femmes occidentales par les autorités saoudiennes.

La première dame des États-Unis, Melania Trump, et Ivanka Trump, la fille du président, n'ont pas couvert leurs cheveux lorsqu'elles se sont rendues en Arabie saoudite en mai.

« Si c'était la fille de Trump, nous aurions dû nous préparer à une avalanche de compliments et de poèmes d'amour », pouvait-on lire dans un tweet.

« Problème résolu », a écrit un twitteur en postant une image de la mannequin avec le visage d’Ivanka Trump superposé à l'original.

Outre les règles vestimentaires, les Saoudiennes sont soumises à une série de restrictions, dont l'interdiction de conduire une voiture.