Aller au contenu principal

La Turquie cesse d'enseigner la théorie de l'évolution dans les établissements scolaires

Les « questions controversées » seront éliminées du programme scolaire, notamment le chapitre « Début de la vie et évolution » du manuel de biologie
Des enfants turcs collectent des manuels scolaires à Istanbul (AFP)
Par

La Turquie va cesser d'enseigner la théorie de l'évolution de Darwin dans les établissements d’enseignement secondaire, la considérant controversée et difficile à comprendre, a déclaré un responsable de l'enseignement supérieur.

La décision est susceptible d'alerter les Turcs laïcs. Les détracteurs accusent en effet le président Recep Tayyip Erdoğan et son parti l’AKP de mettre à mal les fondations laïques de la Turquie moderne en mettant en œuvre un programme conservateur, qui inclut une réglementation plus sévère de l'alcool parmi d'autres restrictions.

Un chapitre intitulé « Début de la vie et évolution » sera supprimé des manuels de biologie utilisés dans les écoles et les collèges et ne sera disponible que pour les étudiants universitaires à partir de 18 ou 19 ans, a précisé Alparslan Durmuş, directeur du Conseil académique de l'éducation nationale, dans un communiqué publié en ligne cette semaine.

« Nous sommes conscients du fait que si nos étudiants n'ont pas le contexte nécessaire pour comprendre les prémisses et les hypothèses, ou s’ils n'ont pas le savoir et le cadre scientifique nécessaires, ils ne pourront pas comprendre certaines questions controversées, donc nous avons éliminé certaines d'entre elles », a-t-il déclaré.

La théorie de l'évolution, popularisée par Charles Darwin, est rejetée par les créationnistes tant chrétiens que musulmans, qui croient que Dieu a conçu le monde tel que décrit dans la Bible et le Coran, créant l'univers et tous les êtres vivants en six jours.

Alors que la Bible présente cette durée comme le temps exact nécessaire à la création divine, le Coran indique que les « jours » signifient en fait de longues périodes de temps.

Le vice-premier ministre de la Turquie, Numan Kurtulmuş, a déclaré plus tôt cette année que la théorie de Darwin, publiée pour la première fois au XIX² siècle, était « vieille et pourrie » et ne devait pas nécessairement être enseignée.

Ces changements font partie d'un nouveau programme scolaire qui entrera en vigueur au début de l'année scolaire 2017-2018 et qui a été formulé conformément aux « valeurs turques », a déclaré Alparslan Durmuş.  

Au total, 51 programmes scolaires allant de l'école primaire au lycée, y compris ceux des écoles religieuses Imam Hatip promues par Erdoğan, ont été modifiés.

Un groupe de pression qui cherche à promouvoir une éducation laïque, Egitim-Is, a exprimé son inquiétude face aux changements apportés au programme d'études, affirmant qu’ils mettaient en péril les réalisations de Mustafa Kemal Atatürk, fondateur de la Turquie moderne, qui avait banni l'islam de la vie publique.

Traduit de l’anglais (original).