Aller au contenu principal

Clash sur Twitter entre les ministères des Affaires étrangères français et israélien

Tandis que se réunissaient plus de 70 pays pour discuter de la paix au Proche-Orient, un autre type d’échange s’est déroulé en marge du rassemblement sur Twitter
Le Premier ministre Benjamin Netanyahou a qualifié la conférence d'« imposture palestinienne sous les auspices de la France, destinée à prendre encore plus de positions anti-israéliennes »

La conférence internationale pour la paix au Proche-Orient s'est tenue dimanche à Paris, en l'absence de représentants israéliens et palestiniens. Les 70 participants ont fini par réaffirmer leur engagement en faveur de la solution à deux États dans une déclaration.

Israël a toutefois critiqué à plusieurs reprises l’initiative et le Premier ministre Benjamin Netanyahou a déclaré qu’il s’agissait « d'une imposture palestinienne sous les auspices de la France, destinée à prendre encore plus de positions anti-israéliennes ».

Les critiques se sont poursuivies de façon passive-agressive sur Twitter, lorsque le ministère des Affaires étrangères israélien a répondu à un tweet du ministère des Affaires étrangères français.

Sur le compte Twitter en anglais du ministère des Affaires étrangères français, on pouvait ainsi voir samedi 14 janvier une vidéo visant à présenter «  les objectifs, le contenu et les participants » de la conférence pour la paix au Proche-Orient à Paris.

Parmi les objectifs se trouvait la réaffirmation de la solution à deux États et la reprise de négociations en Israël et la Palestine.

Cette vidéo a provoqué une réaction du ministère des Affaires étrangères israélien, qui a twitté cette réponse le 15 janvier :

Traduction : « Nous avons vu que vous avez fait une vidéo sur la conférence de Paris. Nous en avons fait une aussi »

La vidéo mentionne que pour que la conférence de Paris aide le chemin vers la paix, elle devrait « dire à la direction palestinienne d’arrêter de glorifier le terrorisme et d’enseigner la haine à ses enfants », « insister pour qu’Abbas reconnaisse la légitimité de l’État juif », et s’assurer qu’il soit « clair pour Abbas et pour le monde que des négociations directes avec Israël et sans préconditions soient le seul moyen de sauver la solution à deux États ».

Or, le ministère des Affaires étrangères sur Twitter a répondu avec une photo un jour plus tard, mettant fin aux critiques d’Israël.  

Traduction : « Merci pour votre vidéo. Nous sommes désolés de ne pas avoir pu répondre hier – nous étions occupés à travailler pour la paix. Mais voici une photo : une solution négociée avec les deux États, Israël et la Palestine, vivant côte à côte dans la paix et la sécurité, est le seul moyen d’obtenir une paix durable. »

Les réactions des twittos ne se sont pas fait attendre. 

Traduction : « Je crois que c’est un 2 :0 pour le gouvernement français sur Twitter »

Traduction : « Des coups de feu ont été tirés »