Aller au contenu principal

Israël accuse un responsable d’ONG d’avoir versé des millions aux militants du Hamas

Le Shin Bet affirme que Mohammed Halabi, du groupe d’aide humanitaire chrétien Vision du Monde, a financé le groupe et son aile militaire à hauteur de 50 millions de dollars
Un militant du Hamas à Gaza en avril 2016 (AFP)

Israël a accusé le dirigeant d’une grande ONG internationale à Gaza d’avoir détourné des millions de dollars de financement étranger au profit du Hamas et de sa branche militaire.

Le service de sécurité intérieure israélien, le Shin Bet, a déclaré que le dirigeant de l’organisation internationale Vision du Monde à Gaza avait versé plus de 7 millions de dollars au Hamas chaque année, certains de ces fonds étant utilisés pour financer la campagne militaire des dirigeants du territoire assiégé contre Israël.

Jeudi, le Shin Bet a révélé avoir arrêté Mohammed Halabi en juin et l’a depuis inculpé pour ces transferts de fonds. Il a précisé que ce dernier avait supervisé le transfert de jusqu’à 50 millions de dollars au profit du Hamas depuis 2010.

Vision du Monde est la plus grande organisation caritative chrétienne évangélique du monde et opère en Israël et dans les territoires palestiniens occupés depuis plus de 40 ans. Dans un communiqué publié jeudi, elle a indiqué qu’elle n’avait « aucune raison de croire » les assertions d’Israël. « Sur la base des informations dont nous disposons à l’heure actuelle, nous n’avons aucune raison de croire que ces allégations sont avérées », signale le communiqué.

Cependant, le Shin Bet a annoncé que le Hamas avait utilisé les fonds détournés de l’organisation par Halabi pour creuser des tunnels, construire des postes militaires et acheter des armes.

Selon l’agence, Halabi a eu recours à un « mécanisme systématique et sophistiqué » pour siphonner des fonds, incluant la soumission de reçus gonflés et l’inscription frauduleuse de membres du Hamas en tant que travailleurs sur les projets de Vision du Monde.

De même, l’aide humanitaire de Vision du Monde à Gaza aurait été largement détournée vers des membres du Hamas et leurs familles.

Selon le site Christian Today, Halabi a été arrêté le 15 juin au point de contrôle d’Erez en revenant d’une réunion de routine et est depuis en détention sans avoir accès aux visites d’avocats ou de sa famille.

Il a été inculpé pour un certain nombre d’infractions, notamment de « financement du terrorisme », bien que le Shin Bet ait ajouté qu’il n’y avait aucune preuve que le siège social de Vision du Monde soit au courant de ses actes. Vision du Monde travaille avec les Nations unies sur plusieurs de ses projets en Palestine, où elle fournit un appui à environ 90 000 personnes vivant à Gaza.

Le Shin Bet a déclaré qu’il existe des preuves indiquant que Halabi a été recruté par le Hamas il y a plus de dix ans, et des documents judiciaires consultés par l’AFP indiquent qu’il a financé le Hamas à hauteur d’environ 7,2 millions de dollars par an, dont environ 1,5 million de dollars aux unités de combat du groupe.

Ce jeudi, le ministère des Affaires étrangères d’Israël s’en est pris à Vision du Monde sur Twitter pour ne pas avoir remarqué que son gestionnaire palestinien transférait ces grosses sommes d’argent au Hamas. « Comment pouvez-vous être aussi négligents ?! », a demandé Emmanuel Nahshon.

Traduction : « Vision du Monde Int. a ‘’involontairement’’ financé les tunnels terroristes du Hamas. Comment pouvez-vous être aussi négligents ?! L’argent destiné aux enfants utilisé pour le terrorisme » –  Emmanuel Nahshon (@EmmanuelNahshon)

Dans un communiqué antérieur publié mardi concernant la détention de Halabi, Vision du monde avait déclaré qu’elle soutenait son employé qui était un « humanitaire très respecté et bien considéré, un responsable de terrain et un collègue de confiance depuis plus de dix ans ».

Depuis 2008, Israël a mené trois guerres contre le Hamas, qui est considéré comme une organisation terroriste par Israël, les États-Unis, le Royaume-Uni et l’Union européenne.

Les responsables israéliens ont déclaré que les accusations portées contre Halabi étaient la preuve que le Hamas n’avait pas respecté l’indépendance des organismes d’aide humanitaire.

Traduit de l’anglais (original) par VECTranslation.