Aller au contenu principal

Le petit déjeuner de Sissi avec une famille « simple » indigne les Égyptiens

Les Égyptiens ordinaires sont confrontés à l’augmentation des prix alimentaires alors que la situation économique se détériore dans le pays
Photo de Sissi prenant le petit-déjeuner avec une famille égyptienne, tirée du portail d’information de la télévision d’État égyptienne (EgyNews)
Par

Des photos du président égyptien Abdel Fattah al-Sissi prenant le petit-déjeuner avec une « famille simple » à Alexandrie ont provoqué l’indignation sur les médias sociaux, de nombreux utilisateurs ayant raillé le festin copieux proposé aux protagonistes sur les photos alors que les Égyptiens souffrent de turbulences économiques.

Le petit déjeuner a eu lieu lorsque Sissi se trouvait dans le quartier de Gheit al-Anab, à Alexandrie, à l’occasion du lancement d’un nouveau projet de logement visant à remplacer les bidonvilles par des logements décents pour les citoyens à faible revenu.

Beaucoup ont considéré qu’il s’agissait d’un coup de pub orchestré pour montrer que les Égyptiens à faible revenu prenaient ce genre de petit-déjeuner tous les jours et menaient une vie confortable, en plus de dépeindre Sissi comme un homme du peuple.

Des présentateurs d’une télévision locale ont donné leur point de vue sur la question, estimant le prix du petit-déjeuner à environ 60 livres égyptiennes, tandis que d’autres ont évoqué un prix grimpant à 100 livres égyptiennes (un peu plus de 10 euros).

Traduction : « Un petit-déjeuner coûte aujourd’hui 70 livres égyptiennes [environ 7 euros] d’après les médias : donc si une famille pauvre avait besoin d’un petit-déjeuner à ce prix tous les jours, il lui faudrait 2 100 livres égyptiennes [environ 210 euros] par mois pour le petit-déjeuner seul. »

Traduction : « Combien coûtent un kilo de fromage [et] une assiette d’œufs ? Menteurs, quel simulacre de mauvais goût. »

Ils ont également commenté la taille énorme du pain traditionnel égyptien présent sur la table, ainsi que la sélection d’olives et de fromages. Beaucoup ont affirmé que la plupart des Égyptiens ne pouvaient pas s’offrir ce petit-déjeuner.

Traduction : « Où une famille aussi simple a-t-elle pu se procurer les olives et l’eau minérale ? »

Un des membres de la famille sur la photo a nié que la nourriture était chère. Des déclarations contradictoires ont été formulées quant à savoir si la famille avait contribué à apporter de la nourriture ou si celle-ci était fournie par la présidence.

Néanmoins, il n’y a pas eu que des réactions de colère. Certains Égyptiens ont salué la modestie de Sissi sur les médias sociaux.

Traduction : « Il a gouverné avec justesse et il a pris le petit-déjeuner avec les pauvres. Retweete si tu aimes l’Égypte. »

Traduction : « Nous aimons énormément l’Égypte et Sissi. Vive l’Égypte ! »

L’économie égyptienne est dans la tourmente depuis la révolution de 2011, et sous la domination de Sissi, la situation n’a fait qu’empirer. Les réserves en devises ont chuté au niveau dangereux de 15,5 milliards de dollars en juillet 2016, tandis que la dette extérieure a augmenté au cours du règne de Sissi, passant de 44,8 milliards de dollars en juillet 2014 à 53,4 milliards de dollars en janvier 2016.

Au cœur d’une crise du dollar, la population pauvre a du mal à s’offrir les marchandises importées, tandis que le taux de chômage des jeunes du pays s’élève à 42 % et que l’inflation a atteint 14 %, son plus haut niveau en sept ans.

Un quart des Égyptiens vivent désormais sous le seuil de pauvreté, avec moins d’1,90 dollar par jour.

Traduit de l’anglais (original) par VECTranslation.