Aller au contenu principal

Les Palestiniens appelés à tenir leurs enfants éloignés des couteaux

Une lettre distribuée dans les écoles palestiniennes de Jérusalem-Est demande aux parents d’enseigner à leurs enfants l’« irrévocabilité de la mort »
Des écolières palestiniennes avancent en rang dans le complexe de la mosquée al-Aqsa dans la vieille ville de Jérusalem (AFP)
Par

L’autorité israélienne des affaires éducatives de Jérusalem a envoyé une lettre aux parents des élèves palestiniens de Jérusalem-Est leur demandant de tenir leurs enfants éloignés des couteaux et de les informer de l’« irrévocabilité de la mort ».

La lettre, distribuée lundi et mardi à environ 20 000 parents de Jérusalem-Est, les appelle à surveiller « tout comportement qui sort de l’ordinaire et qui fait craindre que l’enfant puisse se blesser ou blesser quelqu’un d’autre », et à empêcher leurs enfants d’accéder à des « objets dangereux tels que des couteaux ».

« Les enfants ont du mal à comprendre et à interpréter les événements et les messages auxquels ils sont exposés, les adultes sont essentiels pour les aider à apprécier et à comprendre correctement ces événements, et faire en sorte qu’ils ne soient pas attirés par les rumeurs et les fausses informations », indique la lettre.

« Chez les enfants, la vision de la mort se développe relativement lentement et l’irrévocabilité de la mort est vraiment difficile à comprendre. Évoquer ce sujet avec les enfants peut leur éviter de décider hâtivement de se faire du mal ou de faire du mal aux autres. »

Dans une sous-section intitulée « Surveiller les enfants », la lettre exhorte les parents à garder une proximité physique constante avec leurs enfants et à passer plus de temps à la maison.

Une lettre distribuée à Jérusalem-Ouest, majoritairement juive, ne contenait rien de cela et donnait seulement des informations sur le budget supplémentaire alloué aux écoles pour la sécurité, appelant aussi les parents à se porter bénévoles pour aider à la sécurité.

Neuf Israéliens et soixante-douze Palestiniens ont été tués dans une vague de violences depuis le début du mois d’octobre, suscitant des craintes d’une autre intifada palestinienne.

Traduction de l’anglais (original) par VECTranslation.