Aller au contenu principal

Mariage collectif à Gaza : une union entre Dahlan et les EAU ?

L’épouse de Mohammed Dahlan, ancien leader palestinien expulsé par le Fatah, retourne à Gaza pour organiser un mariage collectif financé par les EAU
Couples palestiniens participant au mariage collectif financé par les EAU le 11 avril dernier (MEE/Mohammed Asad)

VILLE DE GAZA – Une nouvelle journée débute à Gaza. Les gens se sont levés et ont parcouru les rues dans lesquelles ils ont vu d'immenses photographies représentant le Président des Emirats arabes unis (EAU), Cheikh Khalifa ben Zayed al-Nahyane, le gouverneur d'Abou Dabi, Cheikh Mohammed ben Rashid al-Nahyane, et le président de la Société du Croissant-Rouge des Emirats arabes unis et commandant suprême adjoint des forces armées, Cheikh Hamdan ben Zayed al-Nahyane. Sur ces affiches on pouvait lire : « Merci, Emirats. Gaza a rendez-vous avec la joie ». Ces panneaux ont été affichés afin de remercier les EAU pour avoir financé un mariage collectif à Gaza la semaine dernière.

Environ 400 Palestiniens se sont dit oui le 11 avril dans la ville de Gaza grâce au soutien financier des EAU. En Palestine, il arrive de temps à autre qu’un donateur fournisse les fonds nécessaires aux mariages de couples dans le besoin. A Gaza, des milliers de couples s’inscrivent à des mariages collectifs dans l’attente d'un nouveau financement et dans l’espoir d’être choisis par des dirigeants politiques palestiniens.

Ces nouveaux affichages commémorant la contribution des EAU à cet événement rappellent ceux utilisés par le Hamas en octobre 2012 pour remercier l’émir du Qatar pour ce qu'il considérait comme un soutien généreux pour le développement des infrastructures de Gaza. Ils évoquent également ceux ayant servi à célébrer le trente-sixième anniversaire de la révolution islamique iranienne et qui représentaient la mosquée al-Aqsa, ainsi que les drapeaux de la Palestine, de l'Iran et du Hezbollah. Mais cette fois, les affiches remerciant les EAU ont été imprimées par la femme de Mohammed Dahlan, un ancien chef du Fatah qui fut expulsé de Palestine après avoir été accusé de corruption et de meurtre, et après que sa relation avec le Président Mahmoud Abbas se soit détériorée.

Mohammed Dahlan et sa famille ont quitté Gaza en 2007, juste après que le Hamas ait pris le contrôle de la bande de Gaza après une confrontation militaire avec son rival, le Fatah. Même si Mohammed Dahlan n’est pas retourné à Gaza depuis, sa femme s’y est rendue afin d’organiser le mariage collectif financé par les EAU.

Selon la femme de Dahlan, Jalila, ce mariage était organisé en vue de soutenir 400 jeunes palestiniens dont des proches ont été tués ou blessés par Israël, ou dont des proches sont retenus dans des prisons israéliennes.

Le Fata, une ONG chargée de la coordination de l’événement, a déclaré que ce projet avait été développé dans le but d’aider des jeunes vivant dans une pauvreté extrême se révélant dans l'incapacité de payer leurs propres cérémonies de mariage. « Nous essayons de leur permettre de connaître une stabilité familiale », a déclaré l’un des porte-paroles de l’organisation.

Environ 400 couples palestiniens se sont dit oui lors d'un mariage collectif à Gaza (MEE/Mohammed Asad)

Avec 1,9 million d’habitants pour 360 kilomètres carrés, la ville de Gaza est densément peuplée. Selon le Bureau central de la statistique palestinien, 42,8 % des Palestiniens en âge de travailler vivant dans la bande de Gaza seraient actuellement sans emploi, le nombre de chômeurs avoisinant les 194 000.

Un coût politique

Les préparatifs du mariage collectif ont apporté beaucoup de joie à la population de Gaza, mais ils ont également soulevé de nombreuses questions à propos de l'implication de Mohammed Dahlan dans le soutien des EAU pour cet évènement, ainsi que du prix de ce dernier sur le plan politique.

Les analystes politiques de Gaza s’interrogent sur l'à-propos du financement de la part des Etats du Golfe. Adnan Abou Amer, doyen à l’université al-Ummah pour une éduction ouverte, a déclaré que Gaza devenait un lieu permettant aux Etats arabes de tenter d'exercer leur influence.

« Apparemment Gaza devient un lieu où les puissances régionales aiment s’exhiber », a déclaré Adnan Abou Amer. Selon lui, le fait de distribuer de l'argent est destiné à influencer la carte politique là où les peuples sont les plus désespérés. « Néanmoins, les Palestiniens sont prêts à accepter toute forme d’aide. »

Le Hamas, dont les relations avec Mohammed Dahlan ne sont pas au beau fixe, ne semble pas trouver ces actions problématiques. Les dirigeants du Hamas ont autorisé le déroulement du mariage à condition de pouvoir désigner, en collaboration avec d'autres factions, certains des couples devant se marier.

Ahmed Yousef, éminent dirigeant du Hamas et conseiller politique de l’ancien Premier ministre, Ismaël Haniyeh, a déclaré que son mouvement avait de tout temps été favorable à ceux désirant aider Gaza.

« Nous accueillons à bras ouverts tous ceux qui souhaitent venir en aide à la population de Gaza - les gens sont confrontés à une triste réalité, et nous apprécions tous les efforts pouvant les aider à sortir des situations catastrophiques dans lesquelles ils vivent », a déclaré Ahmed Yousef.

Chez les jeunes, le désespoir économique a atteint un niveau insupportable. Ils se posent de nombreuses questions à propos de la présence de la famille de Mohammed Dahlan à Gaza.

L’implication de Jalila Dahlan dans le mariage collectif financé par les EAU a créé la controverse. Selon certains, son intervention visait à « acheter un soutien » pour son mari, l’un des actuels conseillers de Cheikh Khalifa ben Zayed al-Nahyane à Abou Dabi.

Plusieurs habitants de Gaza ont déclaré à Middle East Eye que Mohammed Dahlan effectue désormais des dons d'argent provenant de l'étranger en faveur de victimes de la guerre récente avec Israël à Gaza en donnant quelques centaines de dollars à chacune d'entre elles - afin d'obtenir le soutien et la sympathie de la population.

« Cet argent est destiné à acheter l'influence populaire et à donner l'impression aux gens que les EAU offrent mieux que ce qu'offraient le Hamas et l'Autorité palestinienne [PA] », a déclaré Adnan Abou Amer.

Dans le même temps, un des hauts responsables du Hamas, s'exprimant sous le couvert de l'anonymat, a déclaré à MEE que l'objectif du soutien des EAU est d'affaiblir l'infrastructure du mouvement islamiste et de présenter ce dernier comme une entité dysfonctionnelle.

Récemment, les rapports entre Mohammed Dahlan et le chef de l’AP, Mahmoud Abbas, se sont à nouveau détériorés, chacun dénigrant ouvertement l’autre dans le cadre de différentes apparitions médiatiques. Mahmoud Abbas accuse Mohammed Dahlan de « collaborer avec Israël », tandis que Mohammed Dahlan affirme que Mahmoud Abbas était derrière l’assassinat de l'ancien Président Yasser Arafat. Mohammed Dahlan a réfuté tous les griefs, accusant Mahmoud Abbas de « mettre en œuvre les plans israéliens et américains. »

Le manque de preuves pour ces assertions crée la confusion chez les Palestiniens, à la fois dans la bande de Gaza et en Cisjordanie.

Mohammed Dahlan, originaire de Khan Younès au sud de la bande de Gaza, était jadis un membre influent de l’AP et entretient des liens avec la sécurité d'Israël. Il a débuté sa carrière en tant que chef de la sécurité préventive à Gaza. Ce poste impliquait la coordination directe de la sécurité avec Israël qui écrasa le Hamas au début des années 1990 lorsque le mouvement était encore dans sa phase d'établissement.

L’année dernière, à Ramallah, Mohammed Dahlan a été accusé de corruption et de détournement de fonds. Mohammed Dahlan a réfuté ces accusations à de nombreuses reprises. De plus, le mois dernier, à la lumière des accusations de corruption, un tribunal de Ramallah, a examiné la possibilité de retirer à Mohammed Dahlan les privilèges dont il disposait en tant que membre élu du conseil législatif de la Palestine.

Moussa Abou Marzouk, un des hauts responsables du Hamas, a nié les accusations selon lesquelles le Hamas s'était uni avec Mohammed Dahlan afin de contrecarrer le Président Mahmoud Abbas.

« Il n’existe aucune alliance entre Mohammed Dahlan et le Hamas », a déclaré Moussa Abou Marzouk. « La seule alliance qui existe est avec le Président Mahmoud Abbas par le biais des accords signés pour la mise en œuvre de la réconciliation [palestinienne]. »

Un possible retour de Mohammed Dahlan ?

Un jeune homme blessé lors de la dernière offensive israélienne contre Gaza, à qui les EAU ont remis quelques centaines de dollars, affirme qu'il apprécie Mohammed Dahlan, même s'il ne pense pas qu'il pourrait de nouveau voter pour lui. A Gaza, les habitants pensent que les EAU soutiennent Mohammed Dahlan dans le but de le remettre au pouvoir après le départ du Président Mahmoud Abbas.

« L'ultime souhait des EAU est de donner le pouvoir à Mohammed Dahlan afin d'en finir avec le Hamas et les islamistes à Gaza », a déclaré le jeune homme qui a préféré rester anonyme.

Pour le journaliste Ashraf Abou Ikhsiwan, ce mariage est un événement positif. « Il s'agit d'une action humanitaire, laissons donc l'aspect politique de côté. »

« Il est naturel pour les membres de la diaspora palestinienne de venir en aide aux Palestiniens - peu importe leur affiliation politique... avec d'autres acteurs politiques. J’espère qu’Abou Mazen [le président Mahmoud Abbas], en fera de même », a déclaré Ashraf Abou Ikhsiwan.

En cadeau de mariage, chaque couple a reçu 3 000 dinars jordaniens (environ 4 200 dollars) et les EAU ont également couvert les dépenses du mariage collectif.

Selon Adnan Abou Amer, cette forme d’aide reflète les intérêts politiques des EAU qui souhaitent mettre un pied à l'intérieur de Gaza par le biais de l'aide humanitaire.

« Ce n’est ni plus ni moins qu’une question d’intérêt commun », a déclaré le Dr. Adnan Abou Amer, précisant que cette action a été bénéfique à la fois pour les EAU et pour les 400 jeunes mariés.

Plus tôt en janvier, des milliers de Palestiniens sont descendus dans les rues de Gaza afin de montrer leur soutien à Mohammed Dahlan. Mahmoud Abbas a renvoyé quelques centaines de fidèles de Mohammed Dahlan qui étaient à la solde de l'AP. Les masses pensent que Mohammed Dahlan tentera de revenir en s'appuyant sur le soutien des EAU.

« Mohammed Dahlan n’a jamais nié vouloir revenir à Gaza, mais son retour sera très probablement associé à une nouvelle image de sauveur par rapport à la crise actuelle à Gaza », a déclaré Abou Amer.

Traduction de l'anglais (original).