Aller au contenu principal

Une ligne de chemin de fer reliera Israël à l’Arabie saoudite

Israël compte lancer le projet d’une ligne de chemin de fer reliant le port de Haïfa aux ports arabes du golfe Persique

Lancement d'une nouvelle locomotive dans le nord d'Israël (Twitter)
Par

Le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahou et son ministre des Transports et du Renseignement Yisrael Katz ont donné leur accord final pour la réalisation d’une ligne de chemain de fer entre l’Europe et l’Arabie saoudite, passant par Israël.

Plusieurs médias israéliens ont relayé l’information, précisant que le projet s’intitulait « les rails de la paix régionale ».  

Ce projet prévoit de faire passer la ligne de chemin de fer d’Israël vers l’Arabie saoudite en passant par la frontière jordanienne et la ville de Jénine en Cisjordanie. Un projet qui aura un important soutien américain, selon les médias israéliens.

Le gouvernement israélien a chargé le ministre Yisrael Katz de présenter les avantages de ce projets à plusieurs pays européens et asiatiques, mais aussi arabes, particulièrement l’Arabie saoudite et ses voisins du Golfe.

Contourner Ormuz

En décembre 2017, le ministre des Transports et du Renseignement avait révélé au site saoudien Elaph l’existence de ce projet, évoquant une ligne de chemin de fer reliant le port de Haïfa aux ports arabes du golfe Persique.

Katz avait également précisé à Elaph que les Jordaniens s’étaient engagés à parachever cette ligne de chemin de fer sur leur sol et qu’il espérait aussi que la ligne du Hijaz en Arabie saoudite soit mise en place.

À LIRE ► MBS officialise des décennies de rapprochement entre l’Arabie saoudite et Israël

Selon le ministre israélien, ce projet se justifiait par son moindre coût et par le fait que « le transfert de marchandises n’est pas sécurisé via le détroit d’Ormuz dans le golfe Persique et le détroit de Bab el-Mandeb au Yémen ». Pour les officiels israéliens, ce projet doit « renforcer la paix politique » avec les pays arabes dits « modérés ».