Aller au contenu principal

VIDÉO : Une maison d'édition palestinienne secrète au cœur d'Israël

MEE a rencontré un groupe d'édition qui œuvre dans le secret pour préserver l'identité et la culture palestiniennes
La mosquée du XVIIIe siècle Al-Jazzar au Nord de la ville portuaire d'Acre (AFP)

L'Association al-Aswar basée à Acre (Akka), dans le Nord d'Israël, publie et distribue des œuvres de littérature palestiniennes depuis des décennies, opérant parfois dans le secret.

MEE s'est entretenu avec le cofondateur de l'organisation culturelle, Yacob Hijazi et sa fille, Hazer Hijazi.

« La culture palestinienne est aujourd'hui exposée à toutes sortes de problèmes en raison de la politique de l'État d'Israël et du racisme qui empreint ses lois et son territoire, » explique Yacob Hijazi.

« Nous voulons préserver notre identité, notre culture, notre héritage national en nous accrochant à nos livres et à notre culture. C'est le rôle principal d'al-Aswar. »

Regardez l'interview complète ici.


Traduction

00:04     « Nous nous considérons comme une organisation culturelle

00:07     qui dès ses débuts a voulu embrasser la culture palestinienne.

00:15     La culture palestinienne est aujourd'hui exposée à toutes sortes de problèmes en raison de la politique de l'État d'Israël

00:21     et du racisme qui empreint ses lois et son territoire.

00:28     Nous voulons préserver notre identité, notre culture, notre héritage national

00:33     en nous accrochant à nos livres et à notre culture. C'est le rôle principal d'al-Aswar.

00:39     Nous avons remarqué qu'il manquait des organismes consacrés aux affaires culturelles.

00:46     Il existe des auteurs qui ont besoin de reconnaissance, de soutien et de respect.

00:54     Al-Aswar a été le premier organisme à les mettre à l'honneur et à leur apporter le soutien qu'ils méritent.

00:59     Jacob Hejazi - Cofondateur, Al-Aswar

01:02     C'était plus qu'une bibliothèque ou un centre de littérature pour Akka ou la région de Galilée.

01:06     En apparence, c'était une bibliothèque palestinienne.

01:09     Hazar Hijazi - Activiste

01:11     Mais en réalité, la majorité du travail que nous faisions avec les livres était réalisée dans le secret.

01:19     Yacob parlait tout à l'heure des tentatives d'Israël d'interdire la publication de ces livres.

01:23     Nous travaillions toujours tard la nuit pour que les livres soient prêts à être livrés aussi vite que possible.

01:27     On nous empêchait de distribuer et de publier les livres rapidement. C'était un travail extrêmement important.

01:31     Notre travail était une opération secrète.

01:35     Ils nous envoyaient des messages. Je n'étais qu'une petite fille mais je m'en souviens.

01:39     Ils venaient récupérer les livres à 2 heures du matin lorsque nous avions fini de les relier.

01:46     Quelqu'un emportait les livres à 6 heures du matin et les conduisait en voiture jusqu'à des bibliothèques en Cisjordanie.

01:51     Quelqu'un prenait la voiture avec tous les livres.

01:55     Ils étaient d'abord livrés à Jénine, puis à Naplouse, Ramallah, Jérusalem, Hébron et Gaza.

02:01     Quelqu'un nous attendait là-bas tous les jours.

02:04     Il était tout à fait normal, lors des conférences, expositions d'art ou événements que nous organisions,

02:12     de voir nos amis de Cisjordanie et de Gaza dans le public.

02:17     C'était un choc pour nous lorsqu'ils ne pouvaient plus venir.

02:19     Je me sens isolée maintenant, j'ai l'impression qu'un mur a été érigé autour de moi, et pas seulement autour de la Cisjordanie.

02:24     Pourquoi nous concentrons-nous sur Akka ?

02:29     Nous ne tentons pas de la différencier des autres villes.

02:34     Outre le rôle important qu'elle a joué sur les plans historique et culturel,

02:39     Akka doit en permanence faire face à de nouvelles machinations, à des tentatives de marginalisation et de judaïsation.

02:46     C'était un petit peu vivre dans une crise continue.

02:51     Nous avons donc choisi des écrivains, des spécialistes, des intellectuels et mis en lumière la valeur de leur travail.

02:56     Non seulement parce qu'ils viennent d'Akka, mais parce qu'ils sont Palestiniens.

03:01     Jaffa est la sœur d'Akka, mais Jaffa a été judaïsée.

03:06     Nous souhaitons avoir une longueur d'avance sur la judaïsation forcée des autorités israéliennes

03:10     en nous concentrant sur ces auteurs. »

Traduit de l'anglais (original).