Aller au contenu principal

Des images satellites montrent une nappe de pétrole se dirigeant vers Chypre

Un réservoir de la centrale thermique de Banias en Syrie, contenant 15 000 tonnes de pétrole, s’est fissuré, déversant une nappe qui se propage en Méditerranée et se dirige vers Chypre
Les images satellites montrent une nappe de pétrole de plusieurs dizaines de kilomètres carrés s’étendant depuis la côte nord-ouest de la Syrie au nord et à l’ouest vers Chypre (Twitter/@wammezz)
Les images satellites montrent une nappe de pétrole de plusieurs dizaines de kilomètres carrés s’étendant depuis la côte nord-ouest de la Syrie au nord et à l’ouest vers Chypre (Twitter/@wammezz)
Par

Des images satellites révèlent une grande nappe de pétrole le long de la côte syrienne qui s’étend en Méditerranée vers les côtes chypriotes.

Provoquée par la fuite d’un réservoir de la centrale thermique de Banias en Syrie, cette grave pollution menace la faune et la flore marines aux alentours du site. Les autorités locales ont lancé des opérations de nettoyage dans la région.

Si Israël a déclaré la semaine dernière que cette marée noire dans le nord-est de la Syrie ne menaçait pas sa côte au sud, l’île de Chypre risque quant à elle d’être touchée.

Des ouvriers syriens nettoient la marée noire avec des seaux en métal et une pelleteuse près de la centrale électrique de Banias, le 28 août 2021 (capture d’écran)
Des ouvriers syriens nettoient la marée noire avec des seaux en métal et une pelleteuse près de la centrale électrique de Banias, le 28 août 2021 (capture d’écran)

Les images satellites montrent une nappe de pétrole de plusieurs dizaines de kilomètres carrés s’étendant depuis la côte nord-ouest de la Syrie au nord et à l’ouest vers Chypre.

L’agence de presse publique syrienne (SANA) a signalé lundi que la majorité du pétrole déversé en mer avait terminé le long de la côte de Banias et de Jablé, à 20 km au nord de la raffinerie.

Les médias locaux ont publié des images d’ouvriers nettoyant les côtes avec des pelles, des seaux en métal et une pelleteuse.

Le 23 août, un réservoir de la centrale thermique de Banias, contenant 15 000 tonnes de pétrole,  s’est fissuré, déversant une nappe de pétrole estimée à 120 kilomètres carrés. D’après, certains experts, l’actuelle nappe de pétrole pourrait atteindre les 1 000 km².

Guerres du pétrole

Bien que les deux raffineries de pétrole opérationnelles à Banias et Homs sont toujours sous le contrôle de Damas, les ressources pétrolières du pays à l’est sont aux mains des forces menées par les Kurdes et l’armée américaine.  

Avant 2011, la raffinerie de Banias, qui fournissait 20 % des besoins en pétrole de Syrie, était l’une des cinq raffineries du pays. 

Au large du Yémen, un scénario « pire » que celui de l’Exxon Valdez se prépare
Lire

En mai, un incendie majeur a dévasté une grande partie de la raffinerie de Homs en raison d’une fuite dans une station de pompage. Il s’agissait de la seconde explosion sur le site en 2021.

En janvier, une énorme explosion avait touché le dépôt près de la station de Homs dévastant un certain nombre de camions-citernes chargeant le pétrole brut depuis une installation.

En avril, trois personnes sont mortes lorsqu’un pétrolier iranien a été attaqué au large des côtes syriennes. La Syrie accuse Israël de l’attaque, la première de ce genre depuis le début de la guerre civile syrienne il y a dix ans.

La Syrie est sous sanctions américaines, ce qui la rend dépendante des importations de pétrole de son allié iranien. 

Traduit de l’anglais (original) par VECTranslation.