Aller au contenu principal

Un footballeur turc refuse de porter un maillot contre la guerre en Ukraine, dénonçant un climat d’hypocrisie

Aykut Demir n’a pas souhaité participer à ce geste de solidarité, citant les « milliers de personnes qui meurent au Moyen-Orient »
Le footballeur turc Aykut Demir a été le seul joueur à ne pas porter un t-shirt avec l’inscription « Non à la guerre » avant un match entre Erzurumspor et Ankaragücü, le 27 février 2022 (capture d’écran/TRT Spor)
Le footballeur turc Aykut Demir a été le seul joueur à ne pas porter un t-shirt avec l’inscription « Non à la guerre » avant un match entre Erzurumspor et Ankaragücü, le 27 février 2022 (capture d’écran/TRT Spor)

Dimanche, un footballeur turc a refusé de porter un t-shirt contre l’invasion russe de l’Ukraine, invoquant un manque de solidarité avec les victimes de la guerre au Moyen-Orient. 

Aykut Demir, capitaine d’Erzurumspor, une équipe de deuxième division turque, a été le seul joueur à ne pas porter un t-shirt avec l’inscription « Non à la guerre » affichée en turc et en anglais avant un match contre Ankaragücü. 

« Des milliers de personnes meurent chaque jour au Moyen-Orient », a déclaré Aykut Demir au média sportif turc Futbol Anadolu. « Ceux qui ignorent les persécutions là-bas font ces choses quand il s’agit de l’Europe. Porter ce t-shirt ne me plaisait pas parce qu’il ne concernait pas ces pays. » 

Exclusion de la Russie de la Coupe du monde : la FIFA prise au piège de la guerre en Ukraine
Lire

À l’occasion des matchs de football et autres événements sportifs organisés le week-end dernier dans le cadre des championnats européens, des témoignages de solidarité avec les Ukrainiens ont été affichés alors que Moscou poursuivait son assaut contre son voisin.

Lundi, la Fédération internationale de football (FIFA) et son équivalent en Europe, l’UEFA, ont suspendu les clubs et les équipes nationales russes de toute participation à leurs compétitions de football jusqu’à nouvel ordre. 

Ainsi, la sélection nationale masculine ne pourra pas affronter la Pologne en demi-finale des barrages de la Coupe du monde fin mars et manquera donc la phase finale au Qatar en fin d’année. 

L’UEFA a également annoncé l’annulation de son contrat de sponsoring de 40 millions d’euros par an avec la société d’énergie russe Gazprom.

Aboutrika demande l’exclusion d’Israël

Aykut Demir n’est pas la seule personnalité du monde du football à avoir dénoncé un principe de deux poids, deux mesures : la star égyptienne Mohamed Aboutrika a appelé la FIFA à suivre la logique de l’exclusion prononcée contre la Russie en interdisant également Israël

« La décision de suspendre les clubs et les équipes russes de toutes les compétitions doit être accompagnée d’une interdiction des clubs et des équipes affiliés à l’entité sioniste », a-t-il tweeté lundi en identifiant le compte arabophone de la FIFA. 

« [Israël] occupe la Palestine et y tue des enfants et des femmes depuis des années, mais vous avez appliqué un principe de deux poids, deux mesures. » 

https://twitter.com/TrollFootball/status/1498359463539257344

Traduction : « Deux poids, deux mesures. »

En 2008, Mohamed Aboutrika a été rappelé à l’ordre pour avoir dévoilé sous son maillot un t-shirt portant l’inscription « Sympathise with Gaza » en signe de protestation contre le blocus israélien dans la région lors d’un match de Coupe d’Afrique des nations (CAN).

Sur les réseaux sociaux, des internautes ont accusé les autorités du football d’autoriser certains messages politiques et d’en censurer d’autres. De nombreux comptes ont notamment relayé la photo de Mohamed Aboutrika datant de 2008. 

Traduit de l’anglais (original) par VECTranslation.