Aller au contenu principal

Des avions de chasse russes pilonnent Idlib tuant 23 civils, selon l’OSDH

Près de deux douzaines de civils ont été tués lors d'un bombardement russe, décrit comme le plus important depuis des mois par un groupe de défense des droits de l’homme
Des membres du Croissant-Rouge arabe syrien transportent une victime sur une civière après des frappes aériennes russes (AFP)

Des avions de chasse russes ont pilonné une ville tenue par les rebelles dans le nord-ouest de la Syrie avant l’aube mardi, tuant 23 civils dans des frappes décrites comme les plus importantes depuis des mois par groupe de surveillance.

Des dizaines de civils ont également été blessés dans les raids sur Idlib, une capitale provinciale contrôlée par les groupes rebelles depuis mars 2015, d’après l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH).

« Ces frappes aériennes sont les plus intensives sur Idlib depuis le début de la trêve », a indiqué le chef de l’Observatoire, Rami Abdel Rahman, à l’AFP.

« Même si Idlib n’est pas couvert par la trêve, la situation y était relativement calme avec seulement des raids intermittents », a-t-il ajouté.

La ville est contrôlée par des groupes rebelles dont le Front al-Nosra (groupe lié à al-Qaïda), lequel n’est pas concerné par le cessez-le-feu négocié par les Russes et les Américains entre les forces gouvernementales soutenues par Moscou et les rebelles soutenus par Washington et entré en vigueur le 27 février.

Les frappes ont touché une zone près d’un hôpital et d’un jardin public. Une séquence vidéo partagée sur les réseaux sociaux montre un jeune enfant tiré des décombres d’un bâtiment bombardé.

Traduction : Un petit garçon syrien tiré vivant des décombres après avoir été enterré vivant suite aux bombardements massifs de la nuit dernière sur la ville d’Idlib. – Sakir Khader (@sakirkhader)

Moscou mène une campagne aérienne en soutien à son allié de Damas depuis septembre dernier.

La Russie a fait l’objet de critiques car elle cible des groupes rebelles ainsi qu’al-Qaïda et son rival, le groupe État islamique.

La Russie a appelé les autres groupes rebelles à se retirer des zones contrôlées par al-Nosra et à se désolidariser de la filiale d’al-Qaïda.

Plus de 280 000 personnes ont été tuées en Syrie depuis que la guerre civile a éclaté en 2011.

Traduit de l’anglais (original) par VECTranslation.