Aller au contenu principal

Rihanna suscite l’indignation pour avoir utilisé un hadith islamique dans son défilé de lingerie

La chanteuse est accusée d’exploiter l’islam à des fins esthétiques après l’utilisation d’une chanson qui semble être le sample d’un prêcheur koweïtien lors de son défilé
Le mannequin russe Irina Shayk au lancement du Savage X Fenty Show Vol. 2 de Rihanna, diffusé le 2 octobre 2020 (AFP)

Rihanna fait l’objet de vives critiques depuis que les mannequins de son dernier défilé de mode ont dansé sur une chanson qui semble être un remix d’un hadith islamique. 

Vendredi, la chanteuse originaire de la Barbade a lancé Savage X Fenty Volume 2, la seconde édition de sa ligne de lingerie, accompagnée d’un défilé de mode préenregistré qui a été diffusé sur Amazon Prime.

Des internautes ont remarqué qu’à un moment du défilé, les modèles avaient dansé sur une chanson intitulée « Doom » produite par Coucou Chloe, une artiste installée à Londres. Cette chanson reprend la récitation d’un hadith – des paroles du prophète Mohamed que les musulmans utilisent comme règle de conduite.

Traduction : « Rihanna est responsable, même si elle n’a pas choisi la musique. Elle a embauché son équipe et elle doit avoir entendu les chansons avant. Être Rihanna ne lui donne pas le droit de manquer de respect à une religion. »

Le hadith en question semble provenir d’une récitation du prêcheur koweïtien Mishary bin Rashid Alafasy.

Musulmans comme non musulmans ont critiqué Rihanna sur les réseaux sociaux, l’accusant de manquer de respect à l’islam en utilisant des textes sacrés dans un contexte sexualisé.

Traduction : « En tant que musulman, aucun mot ne peut décrire ma déception vis-à-vis de Rihanna qui a laissé ses mannequins danser sur un hadith. Les hadiths sont les paroles sacrées de notre prophète, tu ne peux pas les utiliser pour ton défilé de lingerie. Dégueulasse et particulièrement irrespectueux. »

Traduction : « Rihanna laisse ses mannequins danser sur nos hadiths (les paroles sacrées du prophète Mohammed – que la paix soit avec lui), c’est irrespectueux lorsque nous, musulmans, leur accordons une telle importance. Lorsque nous les récitons, nous nous assurons d’être couverts en signe de respect et là… Je suis tellement déçu. »

Traduction : « À tous mes contacts musulmans, je vous aime et je suis à vos côtés. Votre religion n’est pas une esthétique et je suis tellement désolé que personne ne parle de ça. Je vous soutiens et je vous comprends. J’ai beaucoup appris aujourd’hui et le fait que Rihanna utilise un hadith dans son défilé est absolument dégueulasse, je vous aime tous :( »

Certains ont remarqué que Rihanna avait utilisé « Doom », qui semble tourner autour du thème du Jour du jugement dans l’extrait avec le hadith, dans un autre défilé il y a trois ans.

Traduction : « C’est la SECONDE fois que Rihanna utilise ce hadith, c’est encore pire. »

Le plus récent post Instagram de Chloe – ironiquement, avec la légende de « stress zero » – a attiré des centaines de critiques de son morceau. Son compte Instagram limite depuis les interactions tandis que ses comptes Facebook et Twitter ont été désactivés.

Lundi, elle a réactivé son compte Twitter et s’est excusée. 

« Je présente mes plus plates excuses pour l’offense provoquée par les samples vocaux utilisés dans ma chanson “Doom”. Cette chanson a été créée en utilisant des samples de morceaux Baile Funk que j’ai trouvés en ligne. À ce moment-là, je ne savais pas que ces samples reprenaient le texte d’un hadith islamique », a écrit Chloe. 

« J’assume l’entière responsabilité, je n’ai pas fait de recherches sur ces paroles et je veux remercier ceux qui ont pris le temps de me l’expliquer. Nous sommes en train de retirer cette chanson de l’ensemble des plateformes de streaming de toute urgence. »

Rihanna a souvent été saluée pour sa défense de la diversité et de l’inclusion. 

Le lancement de Savage X Fenty la semaine dernière a été salué pour avoir inclus des mannequins d’origines ethniques et tailles variées, dont l’absence a été reprochée aux marques de lingerie telles que Victoria’s Secret par le passé. La ligne de lingerie de Rihanna a été particulièrement applaudie cette année parce qu’elle inclut des mannequins masculins grande taille

En ce qui concerne la représentation des musulmans, la chanteuse et femme d’affaires de 32 ans a un passif mitigé. 

Rihanna a inclus la mannequin Halima Aden qui porte le hijab lors du lancement de sa marque de cosmétiques Fenty Beauty en 2017. Elle a également fait la promotion de lunettes de soleil Fenty l’année dernière avec une mannequin voilée.

Traduction : « C’est tellement dérangeant la façon dont Rihanna et son équipe ont utilisé une musulmane portant le hijab dans leur ligne de cosmétiques Fenty mais ne parviennent pas à trouver le temps de s’éduquer sur sa religion ! Une ligne qui est supposée ‘’représenter’’ la diversité, rien que ça. »

Cependant, elle a également été accusée de s’approprier les vêtements islamiques. L’année dernière, le lancement de sa marque de lingerie Savage X Fenty comprenait des femmes, notamment la mannequin palestino-américaine Bella Hadid, tête couverte, ce qui a été interprété par certains comme étant similaire au port du hijab. 

Traduction : « Je ne peux pas accorder à Rihanna un passe-droit et la laisser s’approprier l’islam comme dans son premier défilé lorsque les mannequins ont porté un foulard autour de la tête comme un HIJAB et dans son second défilé, elle a utilisé un morceau qui remixait un HADITH… pourquoi personne ne parle de ça, ma religion n’est pas votre esthétique à tous »

En 2013, Rihanna s’est vue contrainte de quitter la grande mosquée du cheikh Zayed à Abou Dabi après avoir posé pour des photos d’une façon jugée inappropriée.

« Il lui a été demandé de partir avant d’entrer dans la mosquée à proprement parlé (elle était dans le jardin en train de prendre des photos), après avoir pris des photos qui ne correspondaient pas aux règles fixées pour préserver la sacralité du centre », avait indiqué la mosquée dans un communiqué à cette époque. 

Traduction : « Ce n’est même pas la première fois que Rihanna se moque et manque de respect à l’islam et à la communauté musulmane, mais certains d’entre vous la défendent encore. JE SUIS DÉGOÛTÉE. »

La chanteuse a plus tard posté des photos sur Instagram, couverte de la tête au pied en noir, notamment une publication où on voit des musulmanes en arrière-plan, avec pour légende « Ces meufs m’ont piqué mon look ». 

Rihanna n’est pas la première star du hip hop à utiliser l’arabe ou des expressions islamiques dans la musique, le chanteur Drake l’a fait récemment

En 2018, l’utilisation de l’expression « Inch’Allah » (si Dieu le veut) par Drake dans la chanson intitulée « Diplomatic Immunity » a incité l’éditeur de musique Genius à suivre l’histoire des références arabes et musulmanes dans le hip-hop, notamment de Kendrick Lamar, Kanye West et Jay-Z. 

Traduction : « Vous tous ne réalisez pas à quel point c’est irrespectueux ce que Rihanna a fait. Elle n’a pas utilisé une musique arabe ou autre. Elle a utilisé un hadith. Hadith et chanson arabe sont deux choses différentes, et elle a utilisé les paroles de notre prophète, qui sont censées guider les musulmans, pour son défilé de lingerie… »

Traduit de l’anglais (original) par VECTranslation.